Danse

Les 3 clés du mouvement

 

Tamas Bako « chorégraphe, rôle de K. »

Après ses études à l’école de danse de Budapest, il a travaillé auprès de nombreuses compagnies hongroises : Company Ismael Ivo, Marco Santi Danse Ensemble, Off Dance Theatre, Artus Dance Theater. Préférant rester indépendant ces dernières années, il a collaboré à différents projets avec Vicky Shick à New-York, Gál Eszter, Rózsavölgyi Zsuzsa…

Il enseigne également depuis neuf ans à l’école de danse de Budapest et anime de nombreux ateliers. Il a aussi été professeur au Contact Dance Festival à Budapest, au Dance Marathon à Trafó, Budapest…

Récemment, il a travaillé sur ses propres créations chorégraphiques pour l’école de danse de Budapest, l’Académie de danse de Gyor et la Company Soup de Nuit. Il est également le fondateur de ScubaDance, un laboratoire de recherches sur l’improvisation.

Tamas Bako a reçu en 2003 le premier prix de danse au Concours de danse soliste de Stuttgart, le prix de danse contemporaine hongroise par Philip Morris en 2006 et le prix Harangozo Gyula en 2007.

Louis Fortier « Comédien et metteur en scène / rôle du maire et de Momus »

Formé au Théâtre de l’Université de Montréal, à l’Académie de Théâtre de Sarajevo puis à Paris sous la direction de Jacques Lecoq, il devient pendant quatre ans assistant de Mario Gonzalez au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris pour le cours « clowns, masques et comédie » et pour la mise en scène de Dom Juan. En 2005, il adapte de façon clownesque et met en scène en Corée du Sud la tragi-comédie Le Train pour Séoul à l’invitation de l’auteur Roh Kyeong-Shik. Il signe également en 2006 à Québec la conception et la mise en scène de Notre Hamlet d’après Shakespeare. Louis Fortier joue, notamment, pour BBC Films et fait partie depuis février 2007 du Teatro Malandro dirigé par Omar Porras et basé à Lausanne.

Francis Malovik « Chorégraphe »

Il entre à l’Opéra de Paris en 1971 et y danse la plupart des ballets du répertoire de Giselle et l’Oiseau de Feu, au Boléro. Il danse également les créations de Y. Grigorovitch (Roméo et Juliette, Ivan le Terrible) M. Cunninghmam (Un jour ou deux) de R. Wilson (Le Martyr de Saint Sébastien) …
Il participe aux créations de Rudolf Noureev à l’Opéra principalement, Don Quichotte, Le Lac des Cygnes, Cendrillon, Roméo et Juliette…
De 1996 à 2003, il enseigne et est maître de ballet à l’Opéra de Bordeaux.
Ses leçons avec les plus grands maîtres I. Fosca, B. Kniasseff, G. Mayer, R. Franchetti, M. Renaud, A. Kalioujini, A. Labis, sa rencontre avec Zizi Jeanmaire au Casino de Paris et son travail avec Jean Babilée à la télévision française, ses diverses lectures et écrits reflètent les multiples visages de Francis Malovik , artiste animé par une passion de tous les instants : La Danse.

%d blogueurs aiment cette page :