Equinoxe

Projet de création et de coopération culturelle, « Equinoxe » est l’un des deux projets français sélectionnés dans le cadre de l’appel à projet Europe-Mexique 2011 « coopération avec un pays tiers » du Programme Européen Culture 2007-2013.

Sur une composition musicale originale de Karol Beffa et du livret de Laurent FestasLaura Vera (Ballet Contemporain de Oaxaca Mexique) et Tamas Bako (Hongrie) se chargeront de l’écriture chorégraphique. Le Théâtre Poton (Slovaquie) et la Fondation Apodosz (Hongrie) développeront les langages scéniques et scénographiques.

Le projet de coopération culturelle internationale Equinoxe relève de l’engagement d’artistes, chercheurs et acteurs culturels issus de territoires dits périphériques du Sud du Mexique, de Hongrie, de Slovaquie et du centre de la France s’intéressant à l’ouverture des territoires, à la mobilité physique et culturelle et à la question migratoire.

Pendant 24 mois, nous déployons ensemble un espace inédit de dialogue et de création, où la variété des points de vue, des approches et formes d’expressions ouvre la voie, entre arts populaires et contemporains, à de nouvelles esthétiques métissées.

Cet espace de réflexion et d’expérimentation prend la forme d’un spectacle pluridisciplinaire, crée et diffusé dans chaque pays partenaire, où se confronte réalité mexicaine et imaginaire d’un auteur européen emblématique, Franz Kafka, dont le roman Amerika envisage la liberté dans une Amérique de migrations aux frontières incertaines.

En outre, le projet développe un volet important de sensibilisation/formation/éducation artistique en direction des différents publics (enfants, jeunes, personnes âgés ou hospitalisés) de nos secteurs, qui ont pour la plupart un accès très limités aux propositions et pratiques culturelles.

Notre enthousiasme, notre imagination, l’innovation, la recherche et la coopération, peuvent nous permettre de développer des projets de créations transatlantiques pluridisciplinaires dans des lieux inhabituels de pratiques et de représentation, dans la continuité d’un précédent projet de coopération européen intitulé « K. et la piste du Château », réalisé en 2009 et 2010, mais à une autre échelle, insistant sur les notions de déplacements, frontières, étranger, mémoire et identités, droit d’expression, démocratie ou d’organisation sociale.

Cette introspection sur nos histoires, illusions, richesses culturelles et valeurs est une formidable opportunité de questionner les fondements du développement de nos territoires et plus largement ceux de nos sociétés, de notre engagement citoyen dans un monde en mutation profonde.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 5 mars 2013 à 13 h 20 mi
Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :