Borba

Borba Projekt # : Riom-ès-Montagnes


C’est dans le Cantal que s’est déroulée la phase #2 du Borba Projekt, du 24 mai au 3 juin 2019. Les participants allemands, bulgares et français accueillis au camping de Riom-ès-Montagnes ont rencontré nos jeunes participants issus de divers nationalités (Mali, Soudan, Libye, Syrie, Cameroun, Guinée et Sénégal) du Centre d’accueil et d’Orientation de Champagnac. Ils ont de nouveau échangé lors de plusieurs ateliers participatifs de hip-hop et de street-art ponctués de jeux linguistiques ludiques et de débats axés sur la thématique clé du projet : le partage et l’accueil des migrants en Europe.


La jeunesse ne se vit pas, elle se danse.

Les ateliers de danse se sont inscrits dans la continuité du travail commencé à Berlin. Peu de réfugiés ont malheureusement pu participer aux vues des difficultés à pratiquer une activité sportive durant la période de ramadan. Ils ont cependant pu s’investir d’avantage dans les ateliers de street art.

Durant la semaine, les membres du collectif bulgare X-Energy Crew ainsi que  les danseurs allemands ont préparés des interventions pour plusieurs événements festifs permettant de construire des liens avec les habitants autour de la question de l’accueil, valorisant les initiatives d’intégration. Ils ont en effet été invités à se produire lors du spectacle de fin d’année de l’association R’Dance qui s’est déroulé les vendredi 24 et samedi 25 mai au gymnase de Riom-ès-Montagnes mais aussi à la Pierre Noire au Bois de Lempre le 2 juin et la veille avec une présentation lors de la Battle of Murol (Puy de Dôme), rendez-vous internationale de break dance qui s’est tenu le 1er juin dans le cadre de la journée d’ouverture du Saint Nectaire Vallée Verte Festival.

Enfin, dans une volonté de partage et d’ouverture aux habitants du territoire s’est réalisé grâce à des prises de vue afin de prendre des portraits de personnes voulant poser avec des migrants et ainsi envoyer un message positif quant à la présence des migrants sur nos territoires. Un atelier d’initiation au hip-hop a également été proposé aux enfants par les danseurs des différentes nationalités le mercredi 29 mai à la Grange de Sedour à Riom-ès-Montagnes.

L’Art en Mouvement

Comme à Berlin trois mois plus tôt, le versant street art du projet s’est déroulé en deux temps. Les participants sont allés pendant deux jours à la rencontre des habitants de Riom-ès-Montagnes, Condat et Champagnac, de manière aléatoire, afin de discuter du sujet et réaliser les poses et photographies qui, une fois passées à l’impression pour obtenir les portraits à taille humaine, ont été collés sur les murs des villages. Ces shooting photos ont été le vecteur d’échanges et de sensibilisation autour de la question de la migration et surtout un vrai moment de partage.

Les participants ont également rencontrés des acteurs œuvrant positivement dans l’accueil et l’intégration des demandeurs d’asile de Champagnac, notamment les joueurs du club de football de Menet qui leur a permis d’intégrer l’équipe et continue à les accueillir avec bienveillance, ainsi que les membres de la Pierre Noire, un centre culturel associatif leur proposant d’assister gratuitement à divers événements festifs et culturels.

Les collages ont été ensuite été réalisés pendant deux jours par les participants eux-mêmes, initiés aux techniques du street art (découpage, collage et pochoir à la bombe) par le collectif parisien Le Mouvement venu pour l’occasion dans le Cantal.

Un après-midi festif et ensoleillé placé sous le signe du partage

Le Borba Projekt #2 s’est conclu le dimanche 2 juin à la Pierre Noire de Champagnac. Les participants étaient invités à la “Fête de Juin des Gilets Jaunes” où les danseurs ont de nouveau présenté un showcase hip-hop et les participants pu exposer les différentes problématiques liés à la migration et à l’intégration. Les dernières œuvres représentant les membres de l’association avec les réfugiés ont été collés sur les murs du centre. Certains ont pu assister et se nourrir de la projection du film “J’veux du soleil” de François Ruffin, des diverses animations proposées par les Gilets Jaunes, et au concert de Vlad accompagné à l’accordéon par Gilles Puyfagè. Ce partenariat avec la Pierre Noire a permis des échanges non seulement interculturels mais aussi intergénérationnels autour de préoccupations sociales et sociétales d’apparence variées et pourtant si inhérentes.

Les réalisations aussi bien dansées que les collages ont reçu un accueil extrêmement positifs de la part des habitants et partenaires du projet et, avec l’acceptation de la phase 3 par l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ), notre principal soutien,, les participants maintiennent leur enthousiasme pour poursuivre en Bulgarie cette dynamique positive et amenant à envisager un autre regard sur les enjeux de l’accueil des migrants en Europe. Tous se sont engagés à développer de nouvelles phases en Auvergne et se préparent avec détermination à intervenir en Bulgarie sur les bords de la Mer noire mais également dans le cadre de Plovdiv capitale européenne de la culture 2019 ainsi qu’à Sofia. Une aventure à suivre…
Logos OFAJ, XNRG, Euroculture, Le Mouvement

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s